printEnvoyer à un ami

Projets immobiliers

Immeuble administratif Kirchberg (IAK)

En 2009, le FDC a déclenché sa première grande initiative immobilière en commençant par la démolition d'un bâtiment devenu obsolète situé dans le quartier du Kirchberg et l'organisation d'un concours d'architecte en vue de sélectionner le nouveau projet qui devra être réalisé sur le site susmentionné.

Ainsi, au cours de 2010, la démolition dudit bâtiment a été achevée et la phase de conception et de préparation de ce nouveau projet, dénommé " Immeuble administratif Kirchberg (IAK) ", a été initialisée.

Entretemps, plusieurs appels d'offres ont été lancés portant notamment sur l'attribution des missions de coordination de sécurité et de santé, de coordinateur pilote, d'installation du chantier et exécution des travaux préparatoires, de couverture d'assurance tout risque chantier ainsi que d'aménagement extérieur. De plus, les dossiers relatifs à la procédure " commodo et incommodo " et à l'obtention de la certification " BREEAM Excellent " ont été dûment constitués en 2011.

L'autorisation de construire était délivrée fin 2011 et les autorisations relatives à la procédure " commodo et incommodo " étaient délivrées par l'Inspection du Travail et des Mines et par le Ministère du Développement durable et des Infrastructures début 2012. Dans ce contexte, le conseil d'administration du FDC a procédé au cours de 2012 à l'adjudication de plusieurs marchés publics portant notamment sur les travaux de terrassement, les travaux de gros-œuvre, l'habillage de la façade en béton architectonique, les travaux d'isolation et d'étanchéité, les installations techniques et d'ascenseurs ainsi que les travaux de menuiseries extérieures et de vitreries. En fin d'année, le conseil d'administration a également approuvé de recourir au service de deux agences immobilières pour la promotion locative à l'échelle nationale et internationale du futur bâtiment au Kirchberg.

Quant au chantier proprement dit, l'année 2012 a été entièrement consacrée aux travaux de terrassement et de gros œuvre. Les installations techniques ont commencé en juin 2013 et la pose des fenêtres et des éléments de la façade a été entamée dès le mois de septembre de cette même année. En octobre 2013, les travaux de gros œuvre ont pris fin. Au cours de 2014, les autres travaux se sont poursuivis sans difficulté majeure et dans les délais impartis. Ainsi, les réceptions partielles des travaux ont débuté fin 2014, suite à quoi la dernière phase de travail portant principalement sur les études d'aménagement intérieur a pu être entamée.

Fin 2015, un contrat de bail entre le FDC et la Banque européenne d'investissement concernant la location de l'immeuble IAK a été signé. Ledit contrat, portant sur l'ensemble du complexe immobilier composé de bureaux et d'archives faisant respectivement 21.402 m² et 1.763 m² ainsi que de 144 emplacements de parking situés dans les sous-sols, court depuis le 1er janvier 2016 et porte sur une durée de location de 9 ans.

La dernière phase du projet visant la finalisation des aménagements locatifs a été mise en œuvre fin 2015 de sorte que l'emménagement de la Banque européenne d'investissement est prévu pour l'été 2016.

Carrefour

En 2012, le FDC a décidé, sur base d'études de faisabilité, de procéder à un assainissement énergétique de son immeuble " Carrefour " situé au Centre-ville. Suite à cette décision, le marché public portant sur l'attribution d'un bureau d'ingénieurs a encore été clôturé cette même année par le conseil d'administration du FDC. De suite, le marché relatif à la sélection d'un architecte a été attribué fin avril 2013 tandis que la mission de coordination et de pilotage a été attribuée au cours du mois de novembre 2013.

Au cours de 2014, les marchés portant sur le contrôle technique et la performance énergétique, les travaux d'assainissement, de démantèlement et de gros œuvre, les façades vitrées respectivement façades en béton architectonique, l'isolation thermique ainsi que la couverture d'assurance tout risque chantier ont été attribués par le conseil d'administration du FDC.

Dès fin 2014, les travaux d'assainissement, de démantèlement et de gros œuvre ont été entrepris. Les opérations de désamiantage ont pu débuter suite au déménagement des derniers locataires. Parallèlement, les travaux préparatoires au démantèlement et à la démolition partielle ont progressé à un rythme soutenu, ainsi que le démontage des installations techniques en toiture et le démontage d'une partie de la façade.

De suite, le premier trimestre 2015 a essentiellement été consacré à l'assainissement par zones, la mise hors service des techniques et le démontage des ascenseurs. Au second trimestre, ont été visés les travaux d'adaptation du gros-œuvre et des maçonneries, le démontage des éléments de façade en béton lavé, l'adaptation de la structure en béton et le démontage des châssis. Finalement, les travaux d'étanchéité et de montage des châssis ont débuté au troisième trimestre.

En décembre 2015, une promesse de bail pour une durée de 12 années et portant sur plusieurs étages représentant quelque 5.600 m2 ainsi que sur 40 emplacements de parking a été signée avec la Société Générale Bank & Trust.

Cité de la sécurité sociale

Finalement, un projet d'envergure a été entamé en 2014. La nécessité d'un assainissement global de l'Office des assurances sociales, immeuble situé au quartier Hollerich, mais aussi l'expiration prochaine de l'autorisation " commodo-incommodo " pour l'exploitation des immeubles administratifs de la Caisse nationale d'assurance pension et de la Caisse nationale des prestations familiales, ont poussé le FDC après consultation avec l'Etat et la Ville de Luxembourg, de lancer un projet de grande envergure destiné à centraliser toutes ces institutions sur un seul site et de créer ainsi la " Cité de la Sécurité Sociale ".

Le choix concernant le site le plus approprié pour réaliser un projet d'une telle envergure s'est porté sur un terrain d'environ deux hectares situé dans le quartier Gare de la Ville de Luxembourg. Ce site est déjà partiellement propriété du FDC, l'autre propriétaire étant l'Etat. Dans cette optique, une étape importante a été franchie en décembre 2015 avec la signature d'un acte de cession entre l'Etat et le FDC. Ainsi, l'Etat a cédé une parcelle constructible d'une superficie de 76,78 ares au FDC. Lors d'une première phase, un immeuble administratif y sera implanté à destination des institutions de la sécurité sociale logées actuellement dans l'Office des assurances sociales ainsi qu'au Service de santé au travail multisectoriel représentant ensemble environ 1000 postes de travail.

Le développement de la Cité de la sécurité sociale se fera en phases successives sur une période prévisible d'une quinzaine d'années. Au terme de la deuxième phase de construction, débutant prévisionnellement en 2020, la Caisse nationale d'assurance pension, le FDC ainsi que la Caisse nationale des prestations familiales rejoindront la Cité de la sécurité sociale. Enfin, la troisième et dernière phase du projet sera réalisée par l'Etat pour ses propres besoins. Elle portera sur la démolition du bâtiment du Centre de technologies et d'information de l'Etat, suivie de la reconstruction d'un complexe d'immeubles administratifs.

Pour mener ce projet de grande ampleur, le FDC, en sa qualité de maître d'ouvrage, a lancé en avril 2015 un appel à candidatures pour une consultation rémunérée d'urbanisme et d'architecture. Parmi les vingt équipes composées d'architectes, urbanistes et paysagistes ayant répondu à l'appel d'offres, cinq ont été sélectionnées par un jury d'architectes et d'experts indépendants et en conséquence invitées à présenter un projet répondant à un cahier des charges précis.

Le 16 décembre 2015, le jury a procédé au classement des trois meilleurs projets et le projet de l'association de bureaux suivante a été désigné lauréat de la consultation rémunérée :

  • Scheuvens + Wachten (Dortmund)
  • Architecture et Environnement (Luxembourg)
  • BLK 2 Böge Lindner K2 Architekten (Hambourg)
  • Breimann & Bruun GmbH & Co.KG Landschaftsarchitekten (Hambourg).

Il y a lieu de relever que par cette opération, le FDC réalisera un investissement à long terme sur le marché immobilier luxembourgeois, se rapprochant ainsi de l'objectif retenu par sa stratégie d'investissement visant à investir une quote-part de 5% dans l'immobilier direct au Luxembourg.